RISQUES SANITAIRES

Le risque sanitaire désigne le risque, immédiat ou à long terme, représentant une menace directe pour la santé des populations nécessitant une réponse adaptée du système de santé.
Il dépend de la nature du contaminant – ou polluant -, de sa toxicité, de la durée et de l’importance de l’exposition de l’homme.

 

Les contaminants – ou dangers – sont de nature à porter atteinte à la santé des hommes, des animaux et des végétaux, à la chaîne alimentaire et peuvent être classés en trois familles :

  • Les contaminants biologiques, appelés aussi agents pathogènes, tels que les champignons, les bactéries, les virus, les parasites. On peut y associer les vecteurs responsables de la transmission d’agents pathogènes à l’homme et à l’animal tels que moustiques, rats…
  • Les contaminants chimiques tels que les métaux lourds, les hydrocarbures ou les dioxines,
  • Les contaminants physiques : les rayonnements ionisants, les rayons ultraviolets, les champs électromagnétiques, le bruit et les températures extrêmes (froid, chaleur).

 

L’homme peut être exposé à ces contaminants :

  • Par voie digestive, via l’eau ou les aliments, par défaillance dans les mesures d’hygiène individuelles (lavage des mains) ou collectives ;
  • Par voie respiratoire, via l’inhalation de gaz ou de particules ;
  • Par voie cutanéo-muqueuse : effraction cutanée (piqûre ou coupure accidentelle, projections sur peau lésée), projections sur muqueuse, projections sur peau saine, exposition externe aux rayonnements ionisants.

 

Parmi ces risques sanitaires, on recense notamment les risques infectieux pouvant entraîner une contamination de la population (pandémie grippale…) mais également des risques tels que le radon (première source naturelle de radioactivité).