Avalanche

Une avalanche correspond à un déplacement rapide d’une masse de neige sur une pente, provoqué par une rupture du manteau neigeux.

 

 

Sur un versant, la neige accumulée forme une couche hétérogène dont l’équilibre est plus ou moins précaire.

Cet équilibre dépend de multiples facteurs parmi lesquels la qualité de la neige, la pente, la nature du sol, la végétation. Il peut se rompre spontanément, du fait de l’évolution de la neige ou à la suite d’une perturbation extérieure comme le passage d’une personne.

Lorsque l’équilibre du manteau neigeux est rompu, un volume variable de neige (de quelques dizaines de mètres cubes à plusieurs centaines de milliers de mètres cubes) se met en mouvement et se propage sous l’effet de la gravité : c’est l’avalanche.

Il existe 3 types d’avalanches :

  • Les avalanches en aérosol.

Ces avalanches sont constituées d’un nuage formé d’air et de neige (l’aérosol) qui dévale une pente à des vitesses pouvant atteindre 400 km/h. À l’avant de ces avalanches se développent des ondes de choc qui peuvent être très destructrices. La trajectoire des avalanches en aérosol n’est pas déterminée uniquement par le relief et elles peuvent remonter sur le versant opposé.

 

  • Les avalanches coulantes ou denses.

Ces avalanches sont formées par de la neige qui coule sur un versant ou dans un couloir. Cet écoulement est beaucoup plus lent (rarement plus de 100 km/h). Les avalanches coulantes sont les plus nombreuses parmi celles observées en France. Elles sont formées de neige humide et dense.

 

  • Les avalanches mixtes.

Ces avalanches comportent à la fois un aérosol important et un écoulement notable de type avalanche coulante. Sous nos latitudes, les avalanches de grande ampleur sont souvent des avalanches mixtes.

(extrait du site wwww.gouvernement.fr/risques)

Dans le monde, les avalanches font environ 500 victimes. En France, environ 22 pratiquants de la montagne sont victimes d’avalanches par an.

Les accidents majeurs restent exceptionnels, même si on retient deux événements:

  • La catastrophe du chalet UPCA à Val d’Isère le 16 février 1970, lors de laquelle 39 adolescents ont été tués par une avalanche. Cette catastrophe a incité la France à une véritable politique de prévention.
  • La catastrophe de février 1999 à Montroc-Chalonix où 300 000 mètres cube de neige ont dévalé un couloir d’avalanche faisant 12 morts.

 

Quels sont les moyens de prévention contre le risque avalanche?

La connaissance du risque qui passe par des cartes de localisation des phénomènes avalancheux (CLPA), créées en 1970. Ces cartes, documents informatifs et non des cartographies réglementaires, sont un inventaire des phénomènes passés.

La maîtrise de l’urbanisation grâce au plan de prévention des risques naturels qui permettent de réglementer l’urbanisation et la construction dans les zones exposées au risque d’avalanche.

La prévision qui se développe à travers la nivologie et la météorologie alpine. Ainsi Météo-France émet des bulletins d’estimation du risque d’avalanche qui fournissent des indications sur l’état du manteau neigeux en fonction de divers paramètres (latitude, exposition, relief,…)

L‘information du citoyen par des campagnes spécifiques telles que sur les pratiques su ski hors-piste et les consignes à adopter en cas d’événement.

 

Techniques de protection paravalanches:

Protection permanente temporaire
Active Empêcher le déclenchement d’avalanche dans la zone de départ:

  • modification de la rugosité du sol: banquette, fauchage, drainage
  • modification de la répartition de la neige par l’action du vent: barrière à neige, toit-buse, vire-vent
  • fixation et soutien du manteau neigeux: râtelier, claie, filet
  • reboisement
Déclencher artificiellement l’avalanche:

  • ski
  • explosifs: à main, avalancheur
  • au gaz: GAVEX
Passive

Modification de l’écoulement de l’avalanche: galrie, tremplin, digue, étrave

Freinage de l’avalanche: tas, obstacles ajoutés

Arrêt de l’avalanche: digues d’arrêt

Adaptation: renforcement des constructions

Avertissement, alerte en cas de déclenchement: signalisation, DRA (détecteur routier d’avalanches)

Réglementation : interdiction à la circulation, évacuation, consignes de sécurité