Risques – Nouvelle-Aquitaine : La commune de Celles-sur-Belle (79) touchée par des effondrements de terrain

Données, Evènements du territoire, Mouvements de terrain, Risques naturels

10/02/2021

Le territoire de Celles-sur-Belle (79), situé à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Niort, a été impacté par deux effondrements de terrain les 18 et 19 décembre 2020, ne faisant pas de victime mais menaçant des habitations.

Localisation des effondrements survenus les 18 et 19 décembre 2020 à Celles-sur-Belle

(Source: https://www.geoportail.gouv.fr/carte)

Le Bureau de Recherche Géologiques et Minières (BRGM) est intervenu à Celles-sur -Belle (79) fin décembre 2020, à la demande des Services de l’État, suite à l’apparition de deux fontis.

Un premier effondrement d’une partie de la chaussée et du trottoir de la Rue des Mésanges, entre les n°15 et 17, s’est produit dans la nuit de vendredi 18 au samedi 19 décembre vers 1 h du matin. Un « gros bruit » aurait été entendu par les habitants avant l’ouverture du fontis.

Un second fontis s’est ouvert lors de l’intervention du camion d’Enedis venu rétablir l’électricité.

Aucune victime n’a été à déplorer, et les deux familles des habitations situées à proximité des effondrements ont été relogées. La municipalité a mis en place un périmètre de sécurité dans la rue et la circulation a été coupée. Les techniciens de GRDF (gaz), d’ENEDIS (électricité) et du Sertad (eau) sont également intervenus pour couper les réseaux.

Le premier fontis est apparu « à cheval » sur la chaussée et le trottoir ; son diamètre est d’environ 3 m et sa profondeur d’environ 5 m. Des extensions de ce fontis se poursuivent en direction des deux habitations proches. Le second fontis, survenu dans le jardin d’une des habitations, mesure environ 1,5 m de diamètre, sur environ 5 m de profondeur et sous-cave la maison sur environ 6 m de longueur.

D’autres extensions pourraient être présentes. Cependant celles-ci n’ont pas été observées, des terrains effondrés masquent tout autre départ. Les deux fontis sont probablement connectés mais les mauvaises conditions d’observation le jour de la visite n’ont pas permis de le confirmer.

Effondrement de la Rue des Mésanges, les 18 et 19/12/20, commune de Celles-sur-Belle

(Source: BRGM)

Vue de détail de l’effondrement de la Rue des Mésanges, les 18 et 19/12/20, commune de Celles-sur-Belle

(Source: BRGM)

Les deux cavités se sont ouvertes dans des argiles silteuses ou sableuses issus de la décalcification de calcaires. Ce sont plus précisément des cloches de « fontis »: cela signifie qu’un vide présent en profondeur a été comblé (par effondrement du toit d’une cavité ou soutirage de matériaux au sein d’un conduit naturel), générant un vide entre le sommet des terrains effondrés et la surface.

Dans les conditions d’observation le jour de la visite, il n’a pas été possible de déterminer si les cavités à l’origine de cet effondrement sont d’origine naturelle (karstique) ou anthropique (arche ?), et si elles ont été totalement remblayées ou s’il subsiste des vides.

Le doute subsiste également fortement quant aux dimensions des cavités à l’origine de ces effondrements, ainsi que les dimensions des extensions des fontis sous la rue et sous les habitations.

L’intervention d’un bureau d’études spécialisé a été recommandée pour la réalisation d’inspections complémentaires permettant d’estimer les volumes de vides et les solutions de sécurisation adaptées.

 

Pour aller plus loin :

L’observatoire régional des risques Nouvelle-Aquitaine offre la possibilité de visualiser les événements « risques naturels » de Nouvelle-Aquitaine