Risques – Nouvelle-Aquitaine : 1 an après, retour sur les inondations sur Bergerac du 10 juin 2018 (24)

Données

03/06/2019

Dans le cadre de l’Observatoire Régional sur les Risques de la Nouvelle Aquitaine (ORRNA), le centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) a analysé l’évènement du 10/06/2018 sur Bergerac.

 

Sur la période du 09 juin 2018 au 10 juin 2018, le département de la Dordogne a subi des averses orageuses de forte intensité. De nombreux dégâts sont à déplorer dans le département avec l’intervention de 260 pompiers. Bergerac est la ville la plus touchée dans département avec de nombreux quartiers envahis par les eaux.

 

Inondations du 10/06/2018 dans un lotissement de Bergerac (Source https://www.bergerac.fr)

 

La commune de Bergerac est traversée par la rivière de la Dordogne. En rive gauche de la Dordogne, des zones pavillonnaires et des lotissements sont traversés par un affluent de la Dordogne : le Gabanelle. Cet affluent draine des eaux des coteaux de Monbazillac et récupère des eaux ruisselées sur les terrains de plaine. Les écoulements prennent une direction Sud-Est / Nord-Ouest pour se déverser dans la Dordogne.

L’événement inondation du 10/06/2018

Après de longues et intenses précipitations dans le Bergeracois au cours du mois de Juin 2018, les terrains ont été gorgés d’eau sous l’effet cumulatif de 2 épisodes importants : les pluies du 06/06/2018 et les pluies du 10/06/2018.

Les quartiers les plus touchés par les inondations sont ceux situés en pied de coteaux au Sud de la ville de Bergerac. Les débordements sont liés la plupart du temps aux réseaux d’eaux pluviales qui se mettent en charge au niveau de l’affluent du Gabanelle. Dans la majorité des cas, les rues se sont transformées en rivière de boues.

Dans la nuit du 10/06/2018 au 11/06/2018, la commune a pu constater bon nombre de secteurs débordants avec l’aide des pompiers et des forces de l’ordre. Ces secteurs ont été repérés sur un plan avec fond cadastral remis au CEREMA. Il est recensé des zones inondées :

  • en rive gauche de la Dordogne :
    • rue du Tounet et rue du Combal, des hauteurs d’eau d’environ 40 cm. Les terrains et les maisons avoisinantes ont été envahis par les eaux avec la plupart du temps de faibles hauteurs dans les maisons et garages. Malgré tout, une seule personne a dû être relogée dans ce quartier.
    • Dans le quartier de la rue Sali d’Escola, situé dans une dépression topographique, des hauteurs d’eau sur la route de 40 cm ont été observées.
    • Dans le secteur de la rue Alain Fournier, des hauteurs de 40 cm dans la rue ont été constatées. 2 maisons ont été fortement inondées avec des entrées dans les garages et terrains piégés par les eaux.
  • en rive droite de la Dordogne :
    • au niveau du Chemin de Beauplan, des inondations ont été constatées avec par exemple 1 mètre d’eau dans un garage.

 

Laisses de crues dans un terrain d’un riverain de la rue Sali d’Escola. Ces laisses témoignent des hauteurs d’eau de 20 cm (Source CEREMA Dter du Sud-Ouest)

 

Terrain inondé dans la rue du Tounet : l’eau reste prise au piège 2 jours après l’événement dans le jardin d’une habitation, après un premier pompage de ce volume par les pompiers (Source CEREMA Dter du Sud-Ouest)